Salut à tous c’est Mathieu. Comme tout le monde le sait, le gras c’est la vie, et bien nous allons voir dans cet article que ESPEasy c’est la vie, aussi !!!

ESPEASY c’est quoi ?

C’est une blague ? Je vous renvoie direct à cet article…

Sonoff basic en EspEasy : un exemple avec un déshumidificateur

Et oui, EspEasy, c’est un firmware, open-source, qui va nous permettre de programmer des modules ESP8266, ceux qu’on trouve dans nos nodemcu, nos Wemos, ou certains Sonoff. Ce petit programme évolue assez fréquemment pour ajouter de nouvelles fonctionnalités, souvent assez intéressantes.

ESPEASY, ça sert à quoi ?

Alors là, bonne question. Comme je vous l’ai dit, ce firmware est en constante évolution. Il embarque une interface web sur laquelle vous pouvez tout configurer. De plus, il vous permet de pouvoir vous amuser avec plein de capteurs, sans avoir à utiliser votre éditeur de code Arduino. Sur ces dernières versions, il permet d’utiliser de nombreux capteurs, que vous pouvez aller voir ici. Vous trouverez donc un peu de tout. Bien sûr, EspEasy supporte les sondes de température, mais aussi les capteurs de mouvement, ou encore certains afficheurs, enfin vraiment plein de capteurs.

ESPEASY, pourquoi lui parmi tous les protocoles existants.

Alors un des avantages d’EspEasy, c’est qu’il est compatible avec de nombreux capteurs. L’avantage de ces capteurs est qu’ils coûtent en général une poignée d’euros.

Le second avantage, et non des moindres, c’est qu’il suffit de connecter notre Esp8266 en USB sur notre PC, de lui injecter EspEasy avec un programme fait pour, et de tout configurer via une console web. Et oui, ça veut dire que contrairement à MySensors par exemple, pas besoin de mettre le nez dans Arduino IDE, pas besoin de connaitre les librairies, et toutes ces notions un peu compliquées.

C’est donc un protocole assez facile pour les débutants qui souhaitent se lancer sur du DIY.

ESPEASY, une modularité déconcertante

Alors, un autre avantage d’EspEasy, c’est qu’on peut faire ce que l’on veut avec les capteurs compatibles. Par exemple, dans mon sous-sol, j’ai besoin d’un capteur de température et humidité pour ma buanderie, ma cave, et mon garage. Il me faudrait aussi un capteur de mouvement dans ma descente d’escalier, ma buanderie et mon garage. Ni une ni deux, je me décide de faire mon multi capteur avec EspEasy. On le fait ensemble ?

ESPEASY, le matériel nécessaire.

Tout d’abord, il vous faudra un module Esp8266. Je choisis généralement les Wemos pour leur faible coût.

EspEasy

Vous en trouverez ici ou . Ensuite, il vous faudra vos capteurs. Je prendrai des DHT22 pour la température et l’humidité. Si vous n’avez pas besoin de mesures ultra précises, vous pouvez vous orienter vers un DHT11 encore moins onéreux. Enfin, je prendrai un HC-SR501 pour mes « PIR sensors », mes détecteurs de mouvements…

ESPEASY, le téléversement

Alors franchement c’est ultra simple. Vous téléchargez la dernière version de EspEasy mega ici. Vous dézippez le tout, et vous ouvrez « ESP.Easy.Flasher.exe ».

EspEasy

En premier (1) vous sélectionnez le port COM sur lequel est branché votre wemos. Ensuite (2), vous choisissez le firmware à injecter. Pour les Wemos, nous prendrons la version normale 4096 pour Esp8266. Puis, et c’est nouveau par rapport à mes anciens articles, vous pouvez effectuer une post action (3). Dès le flashage, vous pourrez renseigner votre SSID ainsi que votre mot de passe si vous le souhaitez. Si cette nouvelle méthode ne fonctionne pas, vous serez obligé de le faire à l’ancienne, à savoir vous connecter au SSID « ESP_Easy_0 » que votre node va émettre à son reboot, d’aller sur son IP (192.168.4.1) puis de renseigner les informations demandées pour votre WiFi.

ESPEASY, la configuration.

Allez, nous allons passer à la configuration de votre node. Vous vous connectez sur l’adresse IP de votre node sur votre réseau. Vous obtenez ceci.

EspEasy

Dans la partie « controllers », je vous laisse relire l’article précédent car rien n’a changé. Pour la partie Devices, vous allez choisir les capteurs que vous souhaitez ajouter. Dans la configuration, vous devriez tomber sur cette page.

EspEasy

Dans l’ordre, vous renseignerez son nom, vous l’activerez, vous choisirez le GPIO sur lequel vous l’avez branché, et vous renseignerez aussi la ou les informations que le capteur va remonter. Pour le capteur de mouvement, une seule information est remontée mais pour les DHT22, la température et l’humidité remontent. Enfin, vous cliquez sur « Submit »

ESPEASY, le montage

Votre node est fin prêt à recevoir vos petits capteurs. Vous pouvez les brancher sur votre Wemos, en utilisant les Pins que vous venez de configurer. Vérifiez quand même si vos capteurs ont besoin d’être alimenté en 3.3V ou en 5V.

ESPEASY, le couplage dans ma domotique.

Cette fois encore, je vous laisse relire l’article précédent, car les informations remontent dans Jeedom via le plugin de Lunarok « EspEasy ».

Le bilan

Voilà cet article touche à sa fin. Faisons le bilan, calmement, en se remémorant chaque instant. Nous avons redécouvert EspEasy, en étudiant ses points forts par rapport aux autres protocoles domotiques. Il est clairement plus abordable pour les néophytes. Il permet de jouer avec de nombreux capteurs pour apprendre, ou tout simplement palier à des besoins.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Je m'appelle Mathieu, j'ai 35 ans, et je vis à Limoges. Je suis prof d'EPS, et passionné de domotique. Amateur de DIY et de bricolage, j'aime aussi la cuisine, le bon vin.

16 commentaires

  1. Pour les moins bidouilleurs, il y a les modules Sonoff à des prix défiant toute concurrence (le relais ON/OFF simple à moins de 5 euros)… Egalement, les modules Electrodragon pour du contact sec (porte de garage motorisée domotisée il y a peu pour moins de 10 euros…)

    • J’ai pris l’habitude de dessiner tous les boitiers puis de les imprimer avec mon imprimante 3d. J’utilise thinkercad pour les dessiner…
      Sinon, il existe des boitiers sur Aliexpress. Il faut trouver celui qui correspond à tes besoins.

  2. et sous linux?
    il s’agit d’un fichier a envoyer via arduino?
    sinon trop cool ton site
    y a plein pleion d’infos passionante pour un debutant comme moi

  3. Question Stupide.

    Faut il un Arduino ou pas ?

    Quand je lis la description des Wemo il semblerait que ce soit une carte d’extension des arduinos?

    Sinon feedback pour ce blog, après 2 mois de lecture, j’aime quand tu parles de ton infra domotique. Même si tu as l’impression de dire « moi je », ici ça donne des tonnes d’idées :).

    En tout cas je suis fan.

  4. Bonjour
    J’en salive d’avance j’ai acheté les modules ,branchés ,commencé les tests mais voila le plugin Espeasy ne fonctionne pas sur ma Smart.Pas de réponse du développeur.
    Cela marche chez vous sur une Smart ?
    j’ai un message d’erreur lors du chargement des dépendances W:Failed to fetch
    Merci

  5. Pingback: (en)Fin du mur végétal - La Domotique de Sarakha63

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.