Salut à tous, c’est Mathieu. Aujourd’hui, j’ai craqué, je suis allé chez mon marchand de baguette préféré et j’ai acheté la Google Home Mini. Au début, je me suis dit que ça ferait un beau cadeau pour mes parents pour Noël, et puis très vite, ça a été trop dure de ne pas l’ouvrir. Papa, maman, ne vous inquiétez pas je vous en reprendrai une.

Pour rappel, la Google Home Mini est une enceinte connectée à contrôle vocal. Elle intègre un assistant qui vous permettra d’obtenir des réponses à certaines de vos questions. Elle est disponible pour une soixantaine d’euros.

Google Home Mini : le déballage.

La boite est relativement petite, et sobre. Sur la face avant, vous trouverez une photo de la Google Home Mini.

Google home mini

Ensuite, sur un côté, vous trouverez une liste des compatibilités de notre enceinte.

Google home mini

Sur l’autre côté, vous trouverez une liste de phrase type, pour vous aider à commencer avec elle.

Google home mini

Enfin, à l’ouverture, vous trouverez votre petite enceinte avec son chargeur dessous.

Google home mini

Comme vous pouvez le constater, elle n’est pas très grande. Ses mensurations sont environ les suivantes : 10 cm de diamètre, 4 de hauteur pour moins de 200 grammes. Au niveau du design, elle est plutôt bien faite. Une sorte de galet tout rond recouvert de tissu sur le dessus. Sur le dessous, vous trouverez une surface anti-dérapante pour éviter qu’elle glisse de nos meubles. Sur l’arrière, se trouve un petit interrupteur pour éventuellement couper le micro.

Google home mini

Google Home mini : l’installation.

Maintenant, passons à son installation. Si vous disposez d’une connexion internet satisfaisante, elle ne devrait pas trop vous poser de problème. En effet, il vous suffit de télécharger l’application Google Home, et de suivre les étapes.

Google home mini Google home mini Google home mini

Je vous passe très rapidement le pas à pas, car il n’y a vraiment ici qu’à suivre les étapes. Enfin, vous pouvez utiliser votre enceinte et le fameux « ok google » ou « dis google ».

Google Home Mini : l’utilisation

Dans un premier temps, je vous parlerai de l’utilisation classique. Le reste viendra plus tard. Un simple « ok google, bonjour » vous permet en configurant dans google home d’entendre l’annonce de la météo, et le dernier flash info.

Notez aussi qu’en liant vos comptes musicaux (Deezer, Spotify ou google music), vous pourrez demander vos chansons. Par contre, seul Spotify permet l’utilisation d’un compte non payant pour l’écoute de playlist générale. Aussi, vous pouvez lancer un minuteur ; pratique quand vous avez les mains prises par une recette.

Il est aussi possible de rajouter des éléments sur une liste de course : « Ok Google, rajoute une Google Home Mini sur ma liste de course ». Pour vous faire une petite idée, voilà un lien vers le site de google répertoriant les possibilités de notre assistant. Ah oui, j’oubliais, elle a un irrésistible sens de l’humour, mes enfants en sont fans. N’hésitez pas à lui demander une petite blague. Enfin, pour finir ces exemples, vous pourrez même l’appairer avec votre téléphone par un « Dis Google, appairage Bluetooth ».

Google Home Mini : la conclusion

Pour conclure cet article, je dirai que cette petite enceinte m’a séduit. Elle est vraiment petite, a des micros qui écoutent vraiment bien, et le son n’a pas été laissé de côté. C’est sur qu’il ne faut pas s’attendre à des exploits d’une enceinte aussi petite mais la qualité est tout de même au rendez-vous. Et pour l’écoute, elle m’entend quand je parle vraiment tout doucement à 6 mètres d’elle. Donc, on la mettant dans un point central, elle peut couvrir une grande surface.

Mon petit doigt me dit que Ludo vous prépare un article sur sa grande sœur, un article un peu plus complet.



Partager sur :

Infos de l'auteur

Je m'appelle Mathieu, j'ai 35 ans, et je vis à Limoges. Je suis prof d'EPS, et passionné de domotique. Amateur de DIY et de bricolage, j'aime aussi la cuisine, le bon vin.

11 commentaires

  1. Pingback: Notre Veille : Google Home Mini : test et avis -

  2. Y’a déjà des articles dessus sur le forum Jeedom.

    Le truc est de passer par IFTTT avec un webhook (appel d’URL). Ca rajoute un petit délai mais ça marche 😉

Laisser un commentaire