Salut à tous, c’est Mathieu. Aujourd’hui, nous allons installer notre solution domotique préférée sur un NUC Hystou. C’est quoi ? C’est un petit ordinateur beaucoup plus puissant que le raspberry dont je vous avais parlé dans le premier tuto. Il est sans ventilateur, donc ne fait aucun bruit, et ne consomme pas beaucoup. Mais pourquoi, il me va bien mon raspberry ? Alors, plusieurs réponses possibles, pour la rapidité, c’est quand même incomparable, pour la sécurité (pas de problème de carte SD, possibilité de faire des images automatiques et régulières), et le fait de pouvoir faire des machines virtuelles. Je ne vous cache pas, que j’ai mis du temps à y arriver, donc nous allons voir ensemble comment procéder. Un grand merci à tous ceux qui m’ont aidé, ils se reconnaîtront…

Nous utiliserons pour ce tuto un NUC Hystou de chez Gearbest. Pour ma part, c’est un i3 5010u avec 4gb de ram (que je vais vite augmenter). Vous pouvez en trouver ici, ou encore si vous voulez du plus puissant. Ils sont disponibles entre 200 et 400€ en fonction de la puissance que vous souhaitez. On fait un déballage rapide ?
NUC Hystou

Voilà notre NUC vu de face. Nous y apercevons les 6 ports USB et le bouton ON/OFF.

NUC Hystou

Puis de dos, vous voyez les emplacements pour les antennes WiFi, la sortie son et micro, le port RJ45 gigabit, le port HDMI, une sortie VGA, et l’alimentation.

NUC Hystou

Installer Jeedom sur un NUC Hystou : ESXI

Alors, sur notre NUC, nous allons installer ESXI, un système d’exploitation qui va nous permettre d’installer et de gérer des machines virtuelles (plein de petits ordinateurs dans votre nuc, nous les appellerons VM) qui seront présentes sur notre NUC.

Là, ça aurait été beaucoup trop drôle que tout fonctionne du premier coup. Et bien, non !!! Il va nous falloir intégrer des drivers dans l’image.

D’abord, on s’inscrit ici sur le site de VMWARE pour récupérer la licence pour ESXI.

Ensuite, vous validez l’inscription par le mail envoyé. Enfin, vous ajoutez à votre compte ESXI 6.5 ici.

Enfin, profitez-en pour noter la licence fournie juste en haut. Fini pour le site internet.

Installer Jeedom sur un NUC Hystou : customisation de l’image.

Alors oui, si vous avez bien lu, il va nous falloir customiser cette image, car en l’état, avec notre Hystou, ça ne fonctionne pas. Les drivers Realtek ne sont pas intégrés de base dans les dernières versions de ESXI. Nous allons donc nous servir de ce script powershell. Vous pouvez le télécharger (clic droit enregistrer sous, et le mettre dans un dossier à la racine de votre disque dur principal, par exemple c:\esxi). Maintenant, allons dans ce dossier. Nous allons y ouvrir Windows Powershell.

NUC Hystou

Nous allons installer un module nécéssaire en tapant :

Install-Module -Name VMware.PowerCLI

Maintenant, nous allons télécharger les deux drivers qui nous manquent ici et ici.  Ne faites pas la même bêtise que moi, tout en bas, prenez bien la version offline bundle. Vous téléchargez ces deux fichiers que vous mettez dans un dossier oo (c:\esxi\oo).

Si par le plus grand des hasards, il vous manquait encore des drivers, vous en trouverez ici.

Maintenant, nous allons customiser notre image. Ouvrez une nouvelle fenêtre powershell dans votre dossier esxi, et vous allez inscrire :

.\ESXi-Customizer-PS-v2.5.1.ps1 -pkgDir .\oo

NUC Hystou

Laissez-lui le temps de tout terminer, normalement, ça y est, notre image customisée est prête. On va pouvoir maintenant la mettre sur une clé USB et la rendre bootable. Pour faire cet exploit, nous allons télécharger Rufus.

Vous l’ouvrez, vous allez chercher votre image, vous mettez votre clé usb, et hop, c’est parti…

NUC Hystou

Ici, il vous faut juste cliquer sur image iso, et aller chercher l’image précédemment customisée.

Finalement, ce n’était pas si compliqué !!!

Installer Jeedom sur un NUC Hystou : mise en place de ESXI

Désormais, nous allons nous atteler à mettre notre image customisée sur notre NUC. Pour ça, on branche notre clé USB sur le NUC, et on boot dessus. Et là, nous allons suivre toutes les étapes qui vont se dérouler… Normalement, au début ça doit donner ça :

NUC Hystou

Ensuite, vous aurez ce magnifique écran jaune et noir, spécifique à Esxi.NUC Hystou

Après, il vous suffit de suivre les quelques étapes de l’installation de votre hyperviseur ESXi. NUC Hystou

Je vous passe, les « sur quels disques voulez-vous installer ? » ou les « en quelle langue voulez-vous que je vous parle ? », ou les « donnez moi votre identifiant et votre mot de passe » Bref, à la fin, vous devriez arriver sur ça :

A la fin de l’installation il va vous donner son IP. Intéressant, non ? Notez là, on va en avoir besoin.

Installer Jeedom sur un NUC Hystou : administration de ESXI

Alors, on va donc dans notre navigateur préféré, et on entre l’adresse IP de notre EXSi. Vous entrez les identifiants et mot de passe qui vous ont été demandés lors de l’installation. Dans un premier temps, vous tombez sur la console d’administration. Vous y trouverez tout un tas d’informations intéressantes. Je vous les laisse découvrir.NUC Hystou

Mais d’abord, nous allons installer un plugin qui va nous permettre d’avoir le clavier en français dans la console, c’est quand même plus pratique pour écrire.

Pour cela, nous allons aller dans le datastore, puis nous allons lui envoyer ce fichier de cette façon.

NUC Hystou

On active le service ssh, on télécharge l’extension nécessaire, puis on s’y connecte.

NUC Hystou

Ensuite, dans la console ssh on entre :

esxcli software vib install -v /vmfs/volumes/Datastore1/esxui-2976804.vib

Adaptez le path (normalement c’est le bon si vous avez rien changé) et la version, (qui elle a déjà changé) bien sur…

Ensuite, nous allons renseigner la licence pour ESXi.

Vous allez dans Gérer, puis attribuer licence, et vous entrerez le code de la licence que vous aviez eu tout au début sur le site internet de VMWARE.

NUC Hystou

Tant que nous sommes dans la gestion, nous allons régler l’heure. Dans gérer, système, date et heure, veuillez entrer ça :

0.debian.pool.n, 1.debian.pool.n, 2.debian.pool.n, 3.debian.pool.n, time.nist.gov

NUC Hystou

Ensuite, nous allons activer le démarrage du service. Et oui, si c’est pas automatique c’est inutile.

NUC Hystou

Installer Jeedom sur un NUC Hystou : installation de la VM

Nous allons installer notre première machine virtuelle. Nous allons dans stockage datastore1. Puis nous allons télécharger la dernière version de debian 9.

NUC Hystou

Et oh ! On l’a déjà vu cette image. Bah, oui, normal c’est la même procédure que pour la vib de tout à l’heure.  Sauf, que cette fois vous téléchargez bien l’image de debian 9 !!!

Ensuite, nous allons dans machine virtuelle, et nous allons créer notre VM. Cliquez sur créer enregistrer une machine virtuelle.

NUC Hystou

Ensuite, nous choisissons de créer la machine.

NUC Hystou

Ensuite, vous choisissez son petit nom, et vous renseignez le système d’exploitation que vous allez mettre dessus. 
NUC Hystou

Puis, vous sélectionnez le disque sur lequel vous allez installer la VM. Pour moi, facile, je n’en ai qu’un !!!

NUC Hystou

Enfin, vous attribuez les ressources à votre VM. Dans lecteur de cd, vous indiquez bien « Fichier iso banque » pour aller chercher l’image debian que vous avez téléchargé auparavant.

NUC Hystou

Voilà, votre machine est prête.

 

Le grand moment tant attendu, nous allons la lancer, enfin la « Mettre sous tension ». En cliquant dessus (sur le pingouin), vous pourrez alors procéder à l’installation en vous connectant à la console.

Il ne vous reste plus qu’à suivre le pas à pas de l’installation de debian 9.

NUC Hystou

Pour terminer l’installation, nous allons ajouter les VM tools qui nous permettront de manager correctement notre VM.

sudo apt-get -y install open-vm-tools

Votre VM est fin prête à recevoir votre Jeedom, donc vous pouvez lancer le script suivant :

wget https://raw.githubusercontent.com/jeedom/core/stable/install/install.sh

chmod +x install.sh

sudo ./install.sh

Installer Jeedom sur un NUC Hystou : conclusion

Vous voilà avec un formidable outil dans les mains. D’une part, vous avez un système plus rapide. D’autre part, vous avez la possibilité de faire des images (snapshots) de façon régulière. Et, bien sûr, vous avez la possibilité de mettre plein de VM différentes. Par exemple, vous pouvez y mettre un VM dédiée à LMS, un serveur multimédia (plex), et même mettre un Jeedom de test pour vous amuser ou tester des choses avant de les passer en « prod ». Bien sûr, ce tuto ne reprend pas toutes les possibilités de ESXi, mais vous pouvez les découvrir au fur et à mesure. Beaucoup des informations trouvées dans ce tuto ont été trouvées sur le forum de Jeedom, et sur les docs de Jeedom.

NUC Hystou

 



Partager sur :

Infos de l'auteur

Je m'appelle Mathieu, j'ai 35 ans, et je vis à Limoges. Je suis prof d'EPS, et passionné de domotique. Amateur de DIY et de bricolage, j'aime aussi la cuisine, le bon vin.

36 commentaires

  1. Super tuto, clair et efficace .
    Cela fait plus de deux ans que j’utilise cette solution ,et c’est de la balle.
    Il me manque seulement la possibilité de démarrer automatiquement le bousin et la vm sur une mise sous tension .

    Merci pour ton taff 😉

  2. Sur le ESXi, il faut utiliser la fonction Autorun. Sélectionne la VM et dans les options tu peux trouver la fonction Autorun. A la mise sous tension ESXi va booter puis tes VM dans l’ordre de ton choix.

  3. Ce type d’installation est vraiment TOP.
    J’utilise un HP Microserver 8 où j’ai upgrader le CPU et la RAM avec un SSD pour héberger les VM.
    Je fais tourner une VM Jeedom, OMV NAS et un serveur Plex Video.
    Ce qui est vraiment agréable, c’est de faire des Snapshots juste avant une mise à jour au cas où il y a plantage.
    Sur le Benchmark Jeedom, je fais 1,15 sec. Toutes les interactions sont lancés sans délais.

  4. Venant de la virtualisation.. j’adore mais pour un particulier, cela fait une couche en plus a gérer.. et dépanner un ESX sans écran dans la cave ou baie de brassage c’est pas évident.
    Bien que j’adore ESX, et ayant mes VCP, je préféré pour la maison, un bon windows avec HyperV, ou VMware workstation player (gratuits).. aussi simple quand on a un windows a faire tourner en plus.. (évite une VM windows ).

    Ceci dit, afin d’éviter les dépendances matérielles sur un PC, ayant deja un Karotz, une box xiaomi.. j’ai commencé a étudier la mise en place d’un Jeedom sur un de mes vieux Téléphone Android. Et cela fonctionne dans mes tests.. .. j’admet que cela demande des sauvegardes, vers un NAS ou cloud … (comme toute solution d’ailleurs) mais l’écran intégré au smartphone et la faible conso sont mes priorités..

    Outre l’écran.. l’avantage du tel, c’est qu’il peut aussi contenir une carte SIM.. on peut donc gérer les SMS, appels, liens WEB .. et /ou piloter sa maison avec ces moyens (perso, j’apprécie le SMS pour lancer mes actions)

    A suivre 😉

  5. Bravo pour le tuto Mathieu, du temps pour toi que tu nous épargnerons en suivant tes tutos…

    @BEST98
    As tu fais un post quelque part sur un forum de ton installation de Jeedom sur android ? Je suis très intéressé par cette démarche.
    si tu peux me contacter par MP sur le forum jeedom (Popix) ca sera sympa.

    ++

  6. Excellent retour et idée que Windows. Je me faisais la même remarque. Je tourne sur un NUC que j’ai passé en debian8 (avant 9 suite aux déboires voir plus haut) pour éviter cette surcouche.

    Récemment avec Debian9 je me suis retrouvé dans le noir… et je me dis effectivement que ce type de surcouche pique vite !

    Du coup, une recommandation avec un HyperV sur un tuto ou quelques astuces ?
    L’idée du tél est très bonne, mais je passe par JPI excellente application !

  7. Salut,

    Il manque la partie le plus intéressante;
    Comment se passe les sauvegardes?

    Parce ce qu’à mes dernières nouvelles, cette option était facturée ce me semble par vmware…

    Personnellement je tourne sur proxmox depuis 2 ans, sans AUCUN accroc.
    C’est libre, c’est documenté, c’est simple… Et sans limitation artificiel ajouté par le fabriquant, qui contraint à bidouiller ou à sortir sa carte bleue. Quand on se lance dans la virtualisation autant bien réfléchir à ses choix…

    Après à chacun les siens de choix, mais moi je ne recommanderai pas un outil propriétaire quand une alternative libre et respectueuse existe.

  8. Salut!
    J’ai egalement un HP microserver gonflé en RAM et avec SSD. Par contre j’utilise virtual box d’OMV pour mes VM jeedom et autre… Je ne sais pas ce qui est le mieux!! Mais c’etait juste pour dire que ca marche aussi tres bien dans cette config (depuis 4 ans!!).
    En tout cas merci pour tout ces excellents tutos !!

  9. Super tuto Mathieu, merci ! je le conseil c’est justement mon installation depuis quelques mois 🙂

    Petite question : j’utilise esxi 6.0 car sous la 6.5, administrable uniquement depuis le serveur web interne, je n’ai pas trouvé comment faire de la redirection de port USB pour mon d’ongle zwave…

    Cette option je sais seulement la configurer depuis le client Windows lourd vsphere, mais qui n’est compatible qu’avec esxi 6.0.

    Si tu as la solution, je suis pas contre un petit up de ton tuto.

    Encore merci

    • Ayant esxi 6.5 et jeedom en VM, tu edites les propriétés de ta VM. Tu ajoutes un contrôleur USB si ce n’est déjà fait, tu ajoute un périphérique USB, et de la tu pourras sélectionner un périphérique connecté en USB et donc ta clé zwave

      • Merci Galou,

        dans Esxi 6.0 il fallait, avant de faire cette manip, configurer d’abord quelque chose au niveau du serveur esxi même (je ne sais plus l’option de tête). peut être n’est ce plus nécessaire depuis la 6.5…
        Je viens de DL l’iso, je vais faire un test grandeur nature sur un autre PC.

        Encore merci !

  10. Si tu veux utiliser ta clé zwave avec esxi 6.5, il faut par contre penser à faire la manip suivante : connexion en ssh sur l’esxi puis esxcli system module set -m=vmkusb -e=FALSE

  11. Bonjour, j’utilise cette solution depuis quelques mois. Novice total sous linux et Jeedom je m’en suis sortis sans trop de mal.
    Bon y a des trucs que je capte pas comme :
    “Si tu veux utiliser ta clé zwave avec esxi 6.5, il faut par contre penser à faire la manip suivante : connexion en ssh sur l’esxi puis esxcli system module set -m=vmkusb -e=FALSE” J’ai jamais fait ça et ma cle zwave fonctionne bien…
    Et apres quelques deboire pour avoir le clavier en Francais dans la VM, je n’arrive pas à ecrire le tilde (~) donc je peux pas installer LMS…
    Si quelqu’un à une idée..

  12. Par défaut la version 6.5 active le nouveau driver vmkusb, cette commande sert à le désactiver pour pouvoir de nouveau voir les périphériques connectés au prochain redémarrage

  13. Pour ceux qui ont un ptit problème pour le clavier français il y a un petit paramètre à rajouter à la ligne de commande
    esxcli software vib install -v /vmfs/volumes/Datastore1/esxui-2976804.vib -f

    Le -f fait toute la différence 🙂

  14. Salut,
    Sur quel hardware tu utilise proxmox ? Besoin de faire le meme genre de “bidouille” (Ajouter des drivers, refaire l’image, …) qu’avec ESXI ?

    Merci

    • Salut,

      Non, il n’y a pas de bidouille absurde à faire, et le soft est librement utilisable.
      Et surtout tu peux sauvegarder tes vm très facilement (j’ai les 10 dernières images de ma jeedom sur les 10 derniers jours)…

      Tu peux mettre proxmox sur tout hardware en x86 (un pc normal comme ce hystou). Proxmox est une version de debian (linux) avec une interface web pour piloter ses machines virtuelles.

      Regarde ici pour l’installation: http://fortimelp.fr/content/41-installer-l-hyperviseur-gratuit-proxmox-ve-v44 C’est du linux, tout comme esxi, c’est plus simple à utiliser.

      Demande si t’as besoin d’aide.

  15. Hello;

    Bravo pour ton article déjà !

    J’ai quelques questions (qui n’ont peut être pas de réponse)

    – Pourquoi as tu voulu faire une installation “lourde” avec un hyperviseur ? Un système de conteneur (docker ou lxc) n’est-il pas plus facile à appréhender pour un débutant et à maintenir sur le long terme ?

    – Pourquoi ne pas rester sur de l’open source pour l’hyperviseur ? KVM par exemple qui montre de meilleures performances sur des OS unix.

    Thanks 😉

  16. Pingback: Bilan de la Semaine 49 - La Domotique de Sarakha63

  17. sebastien thouvignon le

    J’ai un soucis avec la console SSH, je peux l activer mais elle n apparaît pas .
    Du coup je n ai rien en dessous de “généré un bundle de support.
    Comment on fait exactement pour télécharger l’extension??

Laisser un commentaire