SONOFF 4CH

19.45€
SONOFF 4CH
89

Efficacité

10/10

    Poids/Taille

    9/10

      Finition

      9/10

        Prix

        10/10

          WAF

          8/10

            Points positifs

            • Hackable facilement
            • Prix

            Salut c’est Mathieu. Aujourd’hui, nous allons parler d’un module que nous a envoyé SONOFF, le Sonoff 4ch. Ce module va nous permettre de contrôler 4 relais via Wifi. J’aime beaucoup cette marque (vous l’aviez déjà vu dans mon précédent article), la qualité des produits est au rendez-vous et elle a le gros avantage de proposer des solutions pour reflasher leurs modules de manière très simple.

            PS : Bonne nouvelle sarakha63 a fini de préparer son terrain et  semer son gazon il arrive donc avec de bons gros articles très bientôt

            Déballage du SONOFF 4ch.

            Pour commencer, le Sonoff 4ch, que vous pouvez retrouver sur le site d’Itead ici, est livré dans une boite classique sur laquelle on peut voir les différentes comptabilités avec les assistants vocaux, une photo du module, ainsi qu’une photo de l’application.

            Sonoff 4CH

            Sur le côté, vous trouverez les différentes possibilités offertes par le Sonoff 4ch.

            Sonoff 4CH

            Ensuite, quand nous ouvrons la boite, nous trouvons notre module, sa garantie, et une documentation en anglais.

            Sonoff 4CH

            Sur le dos de notre module, vous avez la possibilité de le fixer sur un rail din.

            Sonoff 4CH

            Et là, évidemment je ne résiste déjà pas à ouvrir la bête !!! Nous y trouvons, nos relais, nos boutons actionneurs, et nos pins pour téléverser un autre programme dans le sonoff. Et en plus, c’est déjà soudé !!!

            Sonoff 4CH

            Sonoff 4ch : son application officielle.

            Allez, on le branche. Dans un premier temps, nous allons le connecter à notre réseau éléctrique. La phase sur le bornier orange, le neutre sur le gris, et la terre sur le vert. Jusque-là, rien de bien compliqué.

            Ensuite, nous allons télécharger l’application EWelink dispo sur l’appstore ou sur google play. Une fois téléchargée, vous devrez créer un compte utilisateur et vous connecter avec.

            Une fois l’application téléchargée, vous cliquez sur la grosse croix du bas pour ajouter notre module. Ensuite, on appuie 5 secondes sur un des boutons du sonoff 4ch pour entrer en état d’appariement.

            Sonoff 4CHSonoff 4CH

            Enfin, nous rentrons notre « nom de wifi » et notre mot de passe.

            Si tout se passe bien, votre nouveau module apparait dans votre liste d’appareil.

            Nous allons vite tester l’application officielle. Les 4 boutons de commandes permettent d’actionner les relais.

            Sonoff 4CHEnsuite, vous avez deux autres options. Le programmateur qui permet de … programmer l’allumage ou l’extinction à heures fixes.

            Sonoff 4CH

            Et le timer, qui permet d’ouvrir ou fermer le relais au bout d’un certain temps.

            Sonoff 4CH

            Voilà, nous avons fait à peu près le tour de l’application. Elle nous permet nativement de fonctionner très bien, mais on va essayer de voir ce qu’on peut faire pour aller plus loin.

            Sonoff 4ch : son fonctionnement avec EspEasy

            Alors pourquoi EspEasy ? Parceque j’ai déjà pas mal de modules avec, que c’est simple, qu’il y a un plugin dédié dans Jeedom (merci Lunarok) et que je n’ai jamais eu de problèmes avec, et que le flash est en général très facile.

            Alors, flashons maintenant !!! On va chercher notre programme ici.

            Il nous faudra le « normal » en 8285.

            Sur Jeedom, on installe le plugin EspEasy, on installe les dépendances, et on note toutes les informations données dans configuration à savoir Ip du controlleur, port du controlleur, et publish template.

            Ensuite, on récupère un convertisseur (le même que pour le sonoff pow). Si vous n’en avez pas, vous pouvez en trouver ici.

            Après, on branche GND sur GND, RX sur RX, TX, sur TX, et VCC sur VCC. Oui là, ils nous ont fait une bonne blague, car d’habitude on croise RX et TX. Mais bon, maintenant vous le savez !!!

            Enfin, pour le flash, il faut suivre la même procédure que pour les autres modules Sonoff à savoir, on débranche la prise usb (ou juste le VCC), on appuie sur le bouton L4, on rebranche la prise USB (oui… ou toujours le VCC), puis on relâche le bouton. On clic sur le fichier FlashESP8266 téléchargé plus haut puis on choisit le fichier qui nous correspond.

            Sonoff 4CH

            Après quelques secondes, vous devriez avoir ça : flash complete.

            Vous êtes trop forts !!!Sonoff 4CHSonoff 4CH

            On déconnecte l’USB, puis on reconnecte. Vous vous connectez au réseau Wifi ESP_Easy_0, vous renseignez votre réseau wifi, et vous notez l’IP à laquelle il se connecte.

            Sonoff 4CH

            Puis, on se reconnecte à notre Wifi, et on va sur l’IP qu’il a prise pour finir de configurer.

            Dans config, vous pouvez renommer votre périphérique. Puis dans controller, on édite la première ligne pour choisir Gerenic http, on renseigne notre ip et port du contrôleur (vu précédemment).

            Ensuite dans hardware, on enlève les GPIO de l’I2C interface.

            Sonoff 4CH

            Dans Devices, on renseigne les relais avec les GPIO qui correspondent…

            Sonoff 4CH

            Et maintenant on va dans jeedom, dans le plugin EspEasy, on passe en mode inclusion, et notre Sonoff apparaît. (s’il n’apparait pas tout de suite, forcez le délais de remontée des infos dans la config DEVICES de votre sonoff)

            Pour les commandes actions, on les ajoute à la main comme dans cette image, en ajoutant juste gpio, le numéro du gpio que l’on veut actionner,1(pour ON) 0 (pour off). Ex : gpio,12,1

            Sonoff 4CH

            Sur votre dashboard, vous devriez avoir ça…

            Sonoff 4CH

            CONCLUSION

            Vous voilà équipés de votre sonoff 4ch, et il communique désormais avec votre Jeedom. Il y  a plein de possibilités qui s’offrent à vous. Personnellement, je vais l’utiliser pour diviser l’éclairage de ma cuisine. En effet, les 11 points lumineux sont sur le même interrupteur. Je vais donc les diviser en 3 groupes. Cette mise en place fera certainement l’objet d’un article. Vous pouvez commander le sonoff 4ch sur le site d’Itead directement en cliquant sur ce lien.



            Partager sur :

            Infos de l'auteur

            Je m'appelle Mathieu, j'ai 35 ans, et je vis à Limoges. Je suis prof d'EPS, et passionné de domotique. Amateur de DIY et de bricolage, j'aime aussi la cuisine, le bon vin.

            13 commentaires

            1. je viens de vous sur votre photo que le fusible est maintenant soudé comme sur le “4CH Pro”. Avant, on pouvait le changer, même si ça doit pas griller souvent.
              Perso, j’utilise le firmware Tasmota sur mes sonoff (basic, dual et 4CH) et la communication se fait en MQTT. Ce firmware à l’avantage de pouvoir être flashé via l’OTA d’origine, pas besoin d’ouvrir et de câbler, ni de se poser de question sur la compilation (mode DOUT, 8266 ou 8285, etc..). Pour un débutant, c’est peut-être moins risqué et ne nécessite pas d’adaptateur serie/usb.

            2. juste un petit commentaire : il n’est précisé nulle part dans l’article, et surtout dans l’introduction, à quoi sert ce produit.
              Pour un lecteur novice, c’est déroutant.
              Jusqu’à la conclusion et l’éclairage de la cuisine, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un répartiteur de son….

            3. cablage simple, oui et non. Ma première expérience a été avec le Sonoff Dual, et pour flasher, il fallait repiquer un fil sur le gpio0 (car non relié aux boutons), pas forcement à la porté de tous et en plus il faut utiliser le mode DOUT si on ne veut pas planter le flash. Mais j’ai aussi du espeasy chez moi, pour mes sondes de température.

              • Enfin là, pour le sonoff 4ch de l’article, il n’y a pas de soudures à faire, pas de dout, juste un .exe à lancer et 4 câbles à clipser. C’est pour ça que je dis que c’est facile… Pour d’autres, c’est vrai que c’est des fois plus compliqué…

            4. Pingback: Notre Veille : son déballage, son intégration dans jeedom. -

            5. Merci pour le tuto mais pour info, chez moi c’est le bouton L1 et pas L4 qu’il faut appuyer au boot et pour le wifi le mot de passe est configesp

            6. Pingback: Refonte d'un éclairage grâce à la domotique ou diviser en éclairage en 3.

            Laisser un commentaire