Salut à tous, c’est Mathieu. Comme promis lors de mon article évoquant mon projet de mur végétal domotisé, je vais vous détailler ma construction, et dans ce premier article la construction de la structure du mur végétal. Tout d’abord, je tenais à vous remercier car vous avez fait évoluer mon projet lors de vos remarques sur le précédent article. Donc, aujourd’hui, nous allons débuter la construction de ce mur végétal que je souhaite le plus contrôlable possible. Et évidemment qui dit contrôle dit automatisme, et donc domotique…

Structure du mur végétal : la construction de la structure en PVC

Je suis parti sur une structure en PVC de 100mm. Ce PVC a l’énorme avantage de se trouver très facilement en grande surface de bricolage et reste relativement abordable. Une fois les courses faites, je m’attaque au découpage de mes tubes à la bonne dimension.

Structure du mur végétal

Ensuite, viens l’étape du collage des tubes. Je ne colle que la partie basse qui sera dans l’eau 24h/24h. Par contre, je laisse les tubes montants libres. Ils sont enfoncés à fort dans les tés ou coudes. Sinon, toute intervention ultérieure serait impossible. On positionne les tubes, et on les marque pour savoir dans quelle position on va les fixer.

Structure du mur végétal

Il ne faut pas hésiter à mettre beaucoup de colle.

Structure du mur végétalNormalement votre réservoir d’eau est étanche. A ce stade, je vous conseille tout de même de vérifier l’étanchéité. On remplit la structure, et on laisse toute la nuit pour voir si l’eau ne s’échappe pas par quelque part. Les tubes verticaux sont eux « fermés » par une pièce en plastique. J’ai fait avec une imprimante 3d, une pièce du bon diamètre pour venir fermer le bas du tube et ainsi permettre au substrat de rester dans le tube et à l’eau de s’écouler.

Structure du mur végétal

Allez, une petite photo d’ensemble pour voir maintenant à quoi ressemble notre structure…

Structure du mur végétal

Structure du mur végétal : les pompes, les filtres.

Une fois notre structure terminée, nous allons nous attaquer à l’intérieur de cette structure. Dans un premier temps, nous allons installer nos pompes. J’ai opté pour un modèle en 5V, qui brasse jusqu’à 200 litres / heure. C’est presque trop… Mais bon, on va faire avec.

J’ai réalisé des filtres devant toutes les pompes afin d’éviter au maximum de les boucher par des petits morceaux de substrat. Pour les réaliser, j’ai coupé de la mousse bleue d’aquarium que j’ai fixé sur l’aspiration de la pompe. Ensuite, nous faisons passer le tuyau et le câble de la pompe à travers du cylindre préalablement réalisé à l’imprimante 3D. On agrandit certains trous pour faire passer le tuyau d’eau, et on fait un autre trou sur le bord pour faire passer le câble d’alimentation de la pompe. Enfin, par-dessus cette structure, je remets un bout de mousse bleu pour filtrer l’eau et éviter que le substrat ne descende dans le réservoir.Structure du mur végétal

 

Structure du mur végétal : le substrat

Allez maintenant, il est venu le temps de mettre en place notre substrat. J’ai réalisé suite à vos conseils un mélange de fibre de noix de coco, et de billes d’argiles. Au préalable, il faut laisser tremper les fibres de coco dans de l’eau et les émietter au moins une heure avant. Ces fibres vont gonfler avec l’eau. Une fois l’heure passée, vous pouvez rajouter les billes d’argile.

Structure du mur végétalEnsuite, vous devrez brasser le mieux possible votre mélange pour venir le déposer dans les tubes en PVC. Laissez-vous une marge de quelques centimètres en haut des tubes pour permettre d’avoir un volume tampon pour l’eau… Nous en reparlerons après.

Structure du mur végétal : les premiers tests.

Pour l’instant, je n’ai toujours pas troué mes tubes, et donc pas encore mis mes plantes. Mais nous allons tester le tout pour voir si ça fonctionne correctement. On raccorde la pompe à une powerbank (oui mes pompes ont une alimentation en usb). C’est parfait, tout fonctionne. Par contre, il faut bien laisser suffisamment de volume en haut des tubes, car la pompe a un débit supérieur à ce que peut absorber mon tube. Il faudra que je fasse une programmation de 2 ou 3 secondes puis un stop et 10 secondes, et ça plusieurs fois, ou que je réduise le débit.

Structure du mur végétal : conclusion de ce montage.

C’est bien beau ton article, mais tu nous as vendu un mur végétal DOMOTISE !!! Oui, ce sera l’objet du deuxième article qui traitera de tout ça. Car il reste à gérer les pompes via une multiprise connectée (EspEasy DIY).

Structure du mur végétal Il reste aussi à obtenir les taux d’humidité de nos tubes afin de réguler le plus finement possible l’arrosage (MySensors).

Structure du mur végétalMais bon malgré les photos, tout n’est pas pas encore opérationnel.

Et aussi, il faudra que l’on voit aussi comment automatiser le changement d’eau. Enfin, nous envisagerons une solution pour automatiser la fertilisation afin que les plantes aient la quantité d’engrais dont elles ont besoin.

 



Partager sur :

Infos de l'auteur

Je m'appelle Mathieu, j'ai 35 ans, et je vis à Limoges. Je suis prof d'EPS, et passionné de domotique. Amateur de DIY et de bricolage, j'aime aussi la cuisine, le bon vin.

10 commentaires

    • Hello,
      Car la pompe péristaltique ne débitera vraiment pas assez et pourrait faire que l’eau utilise toujours le même chemin sans mouiller tout le substrat.
      Par contre, cette même pompe sera utilisée pour le dosage de l’engrais…

  1. Bonjour Mathieu
    Merci pour cet article
    J’attends la suite avec impatience
    Tu utilises un arduino nano et un module Wifi
    Peux tu nous en dire plus ?
    Chris
    Un très proche voisin

    • Oui, pour l’instant, je pars sur un nodemcu avec espeasy pour gérer une carte 8 relais.
      Pour le capteur d’humidité, je pars sur Mysensors, et les arduino pro mini, mais je galère à téléverser les sketchs dessus, il faut que j’en recommande, les derniers que j’ai pris sont in-téléversables, pas très pratique !!!

      Proche voisin ???

  2. Pingback: Bilan de la Semaine 22 - La Domotique de Sarakha63

Laisser un commentaire