telerupteur bannierer

Le besoin télérupteur :

Généralement lorsque vous avez plus de 2 interrupteurs pour contrôler un point lumineux, il y a de fortes chances pour que ce soit un télérupteur dans le tableau électrique. Il est facile de s’en rendre compte, ces appareils ont tendances à émettre un clac lorsque vous changez l’état de la lumière. Dans ma maison il y 4 télérupteurs. Forcément afin de domotiser tous les éclairages, les télérupteurs doivent y passer. Sur les 4 télérupteurs, il y a :

  • La chambre parentale
  • Le couloir
  • Une partie du salon
  • Le garage

Sur les 4, 3 devront permettre de faire varier l’intensité lumineuse, et un peu se contenter d’un simple ON/OFF. C’est donc par ce dernier que j’ai décidé de commencer (à savoir le garage).

La problématique :

La problématique est simple, comment domotiser un télérupteur, sans faire de gros travaux, de manière simple et surtout en conservant les interrupteurs existants.

De nombreuses questions ont donc surgies dans mon esprit :

  • Quel module peut se charger de contrôler un télérupteur ?
  • Où dois je placer ce module ?
  • Comment bien intégrer le tout ?
  • Quel matériel me faut-il ?




Les réponses :

  • Quel module peut se charger de contrôler un télérupteur ?
    • En fait de nombreux modèles peuvent le faire. Les modules simple relais Fibaro (comme le FGS-212) et les modules Dimmer Fibaro (comme le FGD-212) le permettent. Dans le cas de mon garage le FGS-212 semble un bon choix vu que le ON/OFF me suffit, le FGD-212 servira sûrement pour les  autres.

 

  • Ou dois je placer ce module ?
    • Là-dessus toute la communauté de la domotique semble d’accord. Pour domotiser un télérupteur le meilleur moyen et aussi le plus simple est de remplacer dans le tableau électrique le télérupteur par le module.

 

  • Comment bien intégrer le tout ?
    • La question qui se pose maintenant que l’on sait quel module utiliser et où le mettre est de savoir comment bien intégrer le tout dans le tableau. Ce serait dommage d’avoir à remplacer un télérupteur par un module qui pendouille dans le tableau électrique. Ben figurez vous qu’il existe des boitiers rails-dins spécialement dédiés pour recevoir un module dedans et enfichable dans le tableau électrique. Mais dis-donc c’est parfait on dirait que c’est fait pour (ben oui Ludovic : c’est fait pour 😉 )

 

  • Quel matériel me faut-il ?

1. Le module : donc comme dit précédemment mon choix s’est porté sur le FGS-212 de chez Fibaro (pour ce premier télérupteur). Il est disponible ici :

fibaro-micromodule-commutateur-z-wave-fgs-212-télérupteur

2. Un boitier rail-din capable d’accueillir un module. Vous pouvez en trouver ici . Dans mon cas j’ai eu la chance sur le forum Jeedom de trouver un passionné qui m’a fabriqué une carte dédié pour encore plus simplifier le montage.

3. Un tournevis 😉

photo ensemble -télérupteur

La réalisation :

Alors toute première chose à faire : sécuriser votre tableau électrique en coupant l’arrivée électrique. On ne joue pas avec le feu quand il s’agit d’électricité.

Une fois fait je conseille fortement de repérer sur le télérupteur en place (avant de le retirer), les différents câbles. Normalement ils sont aux nombres de 4 :

  • Un neutre (généralement Bleu)
  • Une phase (généralement Rouge)
  • Un retour de lampe (couleur aux choix de votre électricien)
  • Un retour de bouton poussoir (idem précédent)

En cherchant sur le net je suis tombé sur un site très bien fait où j’ai pu trouver les chemins de câblage de la plupart des télérupteurs que l’on trouve sur le marché. Vous pouvez vous y rendre en cliquant ici. On y trouve ce schéma par exemple :

Capture-télérupteur

Avec ce schéma disponible sur schema-electrique.net  difficile de se tromper. Une fois que j’ai repéré le câblage de mon télérupteur je me sens prêt pour attaquer.

Premièrement je démonte le télérupteur existant :

-télérupteur

Je fixe le module sur les picots de la carte intégrée dans mon boitier rail-din :

télérupteur fibaro

Ensuite je câble le module sachant que chaque picot a sa correspondance sur les borniers :

télérupteur fibaro branchement

Oulala je vous entend déjà tous dire : “BOP BOP, tu te fous de nous tu oublies pas un peu de détails”. Oui j’y viens, en effet je vous ais parlé de 4 fils mais la question est : “Où vont-ils sur le module ?”. Vous inquiétez pas je vais pas vous laisser en plan avec le télérupteur enlevé le module dans les mains et des câbles qui pendouillent.

Donc voici une photo du module FGS-212 :

télérupteur fibaro

On peut donc observer plusieurs choses sur le bornier :

  • N : c’est ici que devra arriver le neutre
  • L : ici c’est la phase
  • IN : ici aussi il faut la phase je vous conseille donc soit de dédoubler le fil avec un Wago (ou domino pour les anciens), soit faire un pont avec un fil entre L et IN (vous pouvez le distinguer en bas sur ma photo avec le fil rouge)
  • Q : ici vous devrez raccorder le retour de lampe
  • S2 : ne sera pas utilisé dans notre cas
  • S1 : ici il suffit de raccorder le retour de bouton poussoir.

Voilà vous savez tout maintenant.

Le résultat :

Une fois terminé on remonte le tout et on savoure le résultat dans le tableau :

télérupteur fibaro fini

C’est beauuuuuuu!!!

Il manque donc uniquement l’étape primordial, Jeedom. Je remets donc le courant, et je m’empresse d’aller mettre le mode inclusion sur le plugin Zwave de Jeedom (en effet ce module, se met automatiquement en inclusion lorsqu’il est alimenté et qu’il n’est pas déjà inclus):

Capture

Si tout se passe bien on doit arriver à ceci :

télérupteur fibaro inclusion

Il me reste plus qu’à tester l’ensemble et vérifier que les interrupteurs fonctionnent bien.

Je m’amuse donc avec le ON/OFF depuis Jeedom :

Capture

Parfait ça marche. Maintenant j’ai plus qu’à vérifier que les interrupteurs agissent toujours. Et là c’est le drame :

Capture

En effet la lumière s’allume quand j’appuis sur le bouton poussoir et s’éteint dès que je relâche. Pas de panique c’est normal il faut modifier un paramètre sur le module pour lui dire que j’utilise des boutons poussoirs :

télérupteur fibaro param 14

Il suffit en effet de changer le paramètre 14 et de lui donner la valeur de type monostable. Et là tout fonctionne parfaitement.

Contrat réussi

EDIT : De nombreuses personnes me demandent pourquoi ne pas avoir choisi les modules rail-dins Qubino. Voici ma réponse :

J’avais acheté au membre du forum les boitiers rails dins avant la sortie du module qubino. Je suis resté dans cette philosophie, qui me permet de choisir vraiment quel module mettre en place selon le télérupteur.

 télérupteur fibaro signature

Partager sur :

Infos de l'auteur

Je m’appelle Ludovic Sarakha j’ai 32 ans et je suis habitant de Clermont-Ferrand. Concernant les études il faut savoir que bien que j’ai travaillé dans l’informatique (SSII internationale) et maintenant dans la domotique, j’ai un doctorat de Chimie des matériaux. Je suis un autodidacte passioné d'informatique, de domotique et de tout ce qui tourne autour des objets connectés

17 commentaires

  1. Pingback: Télérupteur + Domotisation + Jeed...

  2. Je ne trouve pas sur le forum la personne qui a fabriqué la carte support du module , peux tu me donner le contact. Merci
    En tout cas explication claire et précise je vais suivre ton blog longtemps ….

  3. Pingback: Domotique 2 | Pearltrees

  4. Dans mon cas j’ai utilisé un module Qbino première version (ZMNHAA2) difficile à trouver car il n’est plus disponible chez Qbino. Les boutons poussoirs étaient raccordés sur le neutre et non la phase. Ca m’a permis de ne pas modifier le câblage de l’installation électrique.

  5. Bonjour à tous.

    Il y a aussi les solutions suivantes :

    – QUBINO ZMNHSD1 “DIN Dimmer” qui est directement au format DIN (plus simple, plus compact et plus économique que d’utiliser un module + boitier DIN).
    C’est un variateur, compatible LED et qui peut être utilisé en variation (télévariateur) ou en ON/OFF (télérupteur) qui intègre aussi la mesure de consommation.
    Il est compatible LED (fonctionne en “Trailing Edge”).
    La puissance max. est de 230W avec ampoules à filament et environ 100W avec des ampoules LED.

    – QUBINO ZMNHTD1 “Smart Meter”. Lui aussi est au format DIN.
    C’est avant tout un consomètre mais il est capable de commander un ou deux relais de puissance ON/OFF (optionnels).
    Rien n’interdit de l’utiliser pour mesurer la consommation d’un circuit (chauffage, ECS, etc.) et de commander avec un ou deux autre(s) circuit(s) via le contacteur 32A IKA232-20 et/ou le BICOM432-40 optionnels.
    L’avantage de cette solution est de permettre de commander des éclairages de forte puissance et/ou utilisant des tubes fluo “néons” avec starter électromagnétique pour lesquels il faut appliquer une marge importante à cause de leur très fort appel de courant au moment de la mise en marche. En effet ce type d’équipement peut “souder” le relais si on applique pas une très forte marge de sécurité (puissance des tubes x10 minimum.). Ce problème ne se produit en revanche quasiment pas avec les starters électroniques (une marge x2 suffit).

    Pour la commande au neutre, le ZMNHAA2 / ZMNHDA2 n’étant plus fabriqués, la meilleure solution est de changer le câblage des boutons poussoirs (au niveau du tableau) pour qu’ils soient à la phase.

    Bien cordialement,
    Jérôme.

  6. je viens de faire le test chez moi mais çà ne marche pas. il se trouve que c’est le neutre qui est cablé au niveau de mes interrupteurs et non la phase. du coup les inter ne marchent plus. J’ai 3 inter connectés et je me posait la question s’il n’etait pas possible de remplacer un des inters directement par le FGS-212en mode extinction auto a 1. il agirait donc comme le bouton poussoir.

    votre avis ?

    • Bonjour micky,

      Avez-vous essayé de remplacer le télérupteur par un module comme le QUBINO ZMNHSD1 qui a le mérite d’être directement au format DIN (ou un module ON/OFF + boitier DIN en fonction du type et de la puissance d’éclairage à commander) et en changeant le câblage des boutons directement au tableau pour qu’ils soient à la phase et plus au neutre ?
      Avec cette solution, il est recommandé d’ajouter un marquage rouge sur les fils bleus allant aux boutons car ceux-ci seraient maintenant à la phase.

      Pour ce qui est de votre solution, elle est envisageable mais nécessite que le module soit installé au tableau car il aura besoin d’un neutre et d’une phase pour fonctionner.
      Il faut utiliser un module de type “contact sec” (FGS-212 ou Qubino 1D Relay ZMNHND1) et relier un neutre sur l’entrée IN et la sortie (O ou Q suivant la marque) sur l’entrée pour boutons du télérupteur. Il faut aussi régler le paramètre de “minuterie” à 0,5s afin de simuler un appui.
      /!\ Attention toute fois, avec cette solution, il n’y aura pas de retour d’état ni de fonction “ON” ou “OFF” mais juste une action demandant un changement d’état (de la même manière que si un bouton était appuyé). Il ne sera donc par exemple pas possible de faire un scénario qui éteint toutes les lumières car l’action par le module donnera à tour de rôle un ON ou un OFF en fonction de l’état précédent du télérupteur.

      En conclusion, il est sans doute plus simple et efficace d’utiliser la solution 1.

      Bien cordialement,
      Jérôme.

  7. Bonjour,
    je déterre un peu le topic 🙂
    j’ai un volet roulant avec 2 interrupteurs de commande (un bouton poussoir et une clé) et un télérupteur au tableau électrique.
    Est il possible de le domotiser avec un retour d’état? en remplaçant le télérupteur par un module pour volet?
    Merci d’avance.
    Cordialement

  8. Pingback: Domotiser une lumière sans neutre avec un FGD212 - La Domotique de Sarakha63

  9. Pingback: Domotiser une lumière sans neutre - Clem'Informatique

  10. Pingback: 6 mois de relance – Voici les chiffres du blog - Merci - La Domotique de Sarakha63

Laisser un commentaire