S’il y a bien un protocole que quasiment tout domoticien utilise ou a utilisé c’est bien le Z-Wave.Z-WaveDans cet article, je n’ai pas prétention à vous faire une thèse sur le Z-Wave, mais j’espère plutôt qu’après lecture de l’article vous y verrez plus clair pour certains d’entre vous sur certains termes. Donc je vais essayer de faire le tour tout en restant bref. Il y aura très certainement d’autres articles qui rentreront plus en détail pour certains points précis. Oui en effet, j’avais écris un gros article mêlant terminologie, technique, débutant, jeedom. Et je me suis rendu compte qu’il était lourd. Du coup j’ai préféré exploser cela en plusieurs articles sous forme de saga. Ça sera donc la saga du Zwave 😉

Z-Wave

NOON j’ai dit sAga !!

Bon ben déjà c’est quoi le Z-wave

Alors pour commencer il faut savoir que c’est un protocole domotique.

Z-Wave

AH je vous en apprend une belle là !!!

Z-Wave

Non, ne prenez pas la porte, je vous assure on va voir d’autres choses

 

Donc oui c’est un protocole domotique 😉 . Il a été créé par une société danoise “Zensys”, puis racheté en 2008 par la société Sigma Designs.

C’est un protocole radio :

 

Z-Wave

Ben décidément vous êtes d’humeur aujourd’hui 😉

 

Pas vraiment ça comme radio, mais en fait il faut entendre par là que c’est un protocole sans fil. Il utilise la fréquence 868 Mhz en Europe. Son gros avantage est le nombre de module que l’on peut trouver sur le marché. En effet il y a plus de 100 fabricants de modules Z-Wave.

C’est ce qu’on appelle un protocole maillé (celui qui me sort une image d’un marteau il va dehors). Nous verrons ce que cela signifie un peu plus tard.



Donc pour débuter cette SAGA, nous allons commencer par présenter de manière purement non technique certains termes qui sont souvent associés au Zwave.

Quelques termes associés au Z-Wave

Retour d’état

On parle souvent de retour d’état concernant le protocole Z-Wave. Mais de quoi s’agit-il ? Beaucoup pense que c’est simplement le fait de recevoir un accusé de réception lorsqu’une action est demandée au module. Alors oui, ça en fait partie mais pas que !

Un exemple tout bête :

Que se passe-t-il si vous allumez une lumière depuis votre solution domotique, mais que madame 3 secondes après passe devant l’interrupteur et l’éteint ? En effet si on garde uniquement la définition donnée au dessus, votre solution domotique aura reçu l’accusé réception d’allumage et considérera donc que la lumière est allumée.

C’est pour cela que le retour d’état c’est non seulement l’accusé réception mais aussi : “Des notifications du module lui même, lorsqu’il change d’état même manuellement”

Avec donc un retour d’état votre solution domotique est toujours synchronisée avec l’état réel du module.

Association

Les modules Zwave peuvent être associés entre eux. C’est fichtrement pratique et peu de gens utilisent ce principe. Le fait d’associer deux modules Zwave entre eux permet de s’affranchir d’une solution domotique pour la réalisation d’actions.

On peut par exemple associer un détecteur de mouvement directement à un module de lumière. Une fois fait, le module de présence signalera directement au module de lumière qu’un mouvement a été détecté et que donc il doit allumer la lumière. Cela se fait avec les fameux “Groupes d’associations”

 

Commandes Classes

Ahhh les commandes classes. On en entend souvent parler lorsqu’on parle de Zwave. En fait il s’agit des “caractéristiques techniques” du module. Son ADN en quelque sorte.

Z-Wave

Chaque commande classe donne un ou plusieurs pouvoir au module (si on fait l’analogie avec un jeu de rôle).

Il existe plusieurs pouvoirs :

  • le pouvoir d’être variateur : commande classe “Switch Multilevel”
  • la possibilité d’activer des scènes : commande classe “scene activator” / commande classe “central scene”
  • le pouvoir de mesurer des choses : commande classe “sensor multilevel”
  • etc…

Bref vous l’aurez compris il existe autant de commande classe que d’usage imaginable en domotique. Par contre un module peut très bien avoir plusieurs pouvoirs (commandes classes).

Z-Wave

 

Réveil Wake up

Alors le Wake-Up “le réveil” est un terme qui intrigue souvent les débutants, on retrouve souvent des questions du genre :

  • Si mon module dort, alors il envoie plus les infos ?
  • Quand est ce que mon module se réveille ?

Alors pour faire simple je vais faire une comparaison :

Z-Wave

 

Et oui un module qui dort c’est comme votre conjoint qui dort :

  • Il dort mais vous l’entendez ronfler  —————> le module dort mais il continuera à envoyer ses infos
  • Votre conjoint  dort, vous avez beau lui parler il entend pas ———-> un module qui dort ne reçoit aucun ordre (changement de paramètre, association etcc)
  • Le seul moyen de réveiller votre conjoint et d’attendre qu’il se réveille ou le secouer (voir le gifler) ———>il faut attendre que le module se réveille pour qu’il prenne les modifications, ou le titiller (généralement le fameux triple clic)

Vous l’aurez compris un module qui dort n’écoute juste plus ce qu’on lui dit. C’est la raison pour laquelle une modification de sa configuration ne sera effective que après un certain temps (le fameux Wake Up Interval : qui définit tout les combien le module se réveillera). L’autre façon de procéder pour une prise en compte immédiate et donc de forcer le module à se réveiller (généralement le triple clic)

Oui mais alors pourquoi il dort ?

Le principe de Wake Up concerne les modules sur piles ou batterie. Tout simplement pour économiser celle-ci.

Z-Wave

Maillage

Le maillage Zwave permet d’augmenter la portée du signal Zwave. Il faut savoir que la portée du Zwave est de 30m théorique, mais plus proche de 10-12m en pratique (avec de bons modules). Et c’est là ou le Zwave est intelligent avec son maillage :

Prenons comme exemple 3 modules A, B et C:

  • A voit B
  • B voit C
  • A ne voit pas C

A aura beau dire “C ALLUMES TOI”, C ne l’entendra pas. En effet il sont trop loin l’un de l’autre.

Ben grâce au maillage réseau si A doit dire à C de s’allumer, il pourra dire à B : “Dis à C de s’allumer”. B l’entendra et dira à C “A veux que tu t’allumes”. Et C s’allumera.

Au final vous aurez reconnu “Le téléphone Arabe”

Z-Wave

Alors oui c’est en quelques sortes ça. Sauf que là si vous dites “Allumes toi” c’est bien “Allumes toi” qui arrivera et pas “La marguerite pousse dans le radis”

Inclusion sécurisée

La plupart des solutions domotiques permettent d’inclure les modules qui le peuvent de manière sécurisée. En effet tous les modules  ne peuvent pas être inclus de manière sécurisée. Attention cela ne veut aucunement dire que si ce n’est pas le cas, c’est la porte ouverte aux voleurs.

Alors que se passe-t-il lorsqu’un module est inclus en sécurisé :

  • Il échange avec la centrale domotique une clé de cryptage
  • Chaque trame échangée ensuite, le sera après avoir été crypté avec cette clé

Il y a cependant quelques points négatifs:

  • Il y aura une latence plus grande (oui il faut que les trames soient décryptées à chaque interaction)
  • Vous aurez deux sous réseaux de maillages.

Ce dernier point est important. En effet, un module qui parle en sécurisé ne pourra pas faire partie du maillage réseau non sécurisé et vice-versa :

 

Pour bien comprendre ce point faisons une petite analogie :

 

Prenons cette table. Prenons 6 personnes anglaises ne parlant pas français, et 6 personnes françaises ne parlant pas anglais. On les assoit au hasard autour de cette table.

Alors certes ils sont tous à la même table (le même réseau Zwave), mais naturellement les anglais échangeront entre eux et les français feront de même.

 

Voilà vous avez compris pourquoi un module sécurisé ne peut pas échanger avec un module non sécurisé 😉

 

 

Je vous dit à bientôt pour la partie 2 où on ira plus loin dans la terminologie. Mais avant il faut que je vous sorte la partie 2 de BLEA 

 

 

Partager sur :

Infos de l'auteur

Je m’appelle Ludovic Sarakha j’ai 32 ans et je suis habitant de Clermont-Ferrand. Concernant les études il faut savoir que bien que j’ai travaillé dans l’informatique (SSII internationale) et maintenant dans la domotique, j’ai un doctorat de Chimie des matériaux. Je suis un autodidacte passioné d'informatique, de domotique et de tout ce qui tourne autour des objets connectés

44 commentaires

  1. Merci pour ce tuto très instructif.
    Pour ma part, j’ai découvert la problématique du maillage (double réseau) avec l’inclusion sécurisée de modules Zwave +…. D’ailleurs, je me trompe en écrivant que seuls les modules Zwave + peuvent être intégrés en mode sécurisé ?

  2. Super article, merci à toi.
    Par contre c’est étonnant car je suis quasiment persuadé d’avoir (ré)intégré 2 détecteurs de fumée Fibaro Z-wave+ en mode sécurisé et pourtant je n’ai qu’un seul maillage … Peut-être que finalement je les ai inclus en normal.

  3. Est-ce que l’on peut donc dire que tous les modules z-wave + supportent l’inclusion sécurisée ? (dans les descriptions des produits ils n’en parlent pas il me semble)

  4. excellent article, je viens d’apprendre que les modules sécurisés et non sécurisés formaient en fait deux réseaux distincts, et c’est fondamental pour les problématiques de portées. de mêle que le surcroît de latence engendrée

  5. Hello,

    Merci pour cet article ! ça éclaircit certains point, surtout les lumières par exemples qui peuvent être piloté par un capteur quelconque 🙂 !!!
    Même si je ne sais pas trop quand la lumière va donc s’éteindre, j’imagine une fois que le capteur en question ne détecte plus de mouvements, si oui, ça peut faire du clignotant 🙂

    Mais c’est super !!!

    Merci 🙂 !

  6. Au top ! Vivement les prochains articles, je ne suis pas aux pièces, j’ai de quoi m’occuper à la maison et une enceinte bluetooth Xiaomi qui vient d’être commandée via ton blog, mais la black édition, plus jolie je trouve 😀 !!

  7. Bien l’article !

    mais pour moi, un module qui dort….il dort et c’est tout !
    par contre il peut se réveiller de temps en temps pour envoyer des infos !

    comme un conjoint (vieux) quand il dort….ba il dort, mais il se réveille de temps en temps pour aller….Pis….(mode somnambule !)
    bon, juste pour dire que quand tu ronfles….tu ne te réveilles pas, sauf avec un coup de coude !

    Donc soit il dort, soit il envoie des infos, il ne peut pas faire les deux choses en même temps…ou je me trompe ?

    • ben tu te trompes.

      Dormir au sens zwave c’est j’écoute pas. Il ne se réveille pas pour envoyer des infos, il les envoient tout en dormant (et oui).

      Sinon si il se réveillait vraiment un changement de paramètre pourrait passer à ce moment là hors ce n’est pas le cas. Un changement de paramètre est pris uniquement lors d’un réveil pas lors de l’envoi d’une info. Ce sont vraiment deux choses différentes en zwave

      Pas comme en mysensors 😉 déformation professionelle rol-rider 😉

  8. Maintenant que j’ai ajouté une antenne externe sur ma carte razberry j’ai un vrai beau maillage comme décrit ^^
    Très bien fait, comme beaucoup sur ce blog ! Vite la seconde partie !

  9. Pingback: Keyfob Fibaro - Test Avis Domotique Jeedom - La Domotique de Sarakha63

  10. Super !
    Je découvre tard (mais pas trop) ton blog (site ?) pour la domotique.
    Ce n’est pas vraiment démocratisé, il est vrai, mais m’étant fortement intéressé suite à la découverte de la gamme Xiaomi, puis de jeedom, le tout fonctionnant ensemble, j’ai franchit le pas ! Je suis plutôt manuel et visuel qu’informaticiens et littérature.. Alors j’ai besoin d’avoir du concret !
    Je reçois la Smart box demain, et le reste du matériel d’ici la fin du mois…
    Je vais dévorer ton blog avant de continuer de lire quoi que ce soit ailleurs.
    (Là où quand tu demande comment allumer la lumière en détection, et où on te dit de pluger truc avec much en faisant 3s sur la bycelete, et ensuite aller dans le hdft pour entrer chnok, et là tu recevra un sms…. ^^)
    Merci à toi !

  11. Salut Bobnivek, je vois que tu me précède. J’avais oublié ce site.

    Je suis moi aussi demandeur de cette domotique simplement expliquée.

    Merci Sarakha

Laisser un commentaire